IFC Films | Release Date: February 3, 2012
6.9
USER SCORE
Generally favorable reviews based on 40 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
25
Mixed:
10
Negative:
5
WATCH NOW
Stream On
Stream On
Stream On
Stream On
Expand
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
1
peterbJun 21, 2013
Don't let the fact that this film participated in the Sundance Film Festival fool you. It is an attempt at telling a tale of lovers tormented by an apocalyptic epidemic, which results in a black mood and a boring plot.
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews
2
BroyaxJan 9, 2017
Ah Eva Green ! toujours prompte à montrer ses merveilleux atours et heureusement, car ça permet d'égayer un film qu'on ne saurait trop catégoriser sinon que de le mettre tout en bas, là où finissent tous les pseudo-films de son acabit, dansAh Eva Green ! toujours prompte à montrer ses merveilleux atours et heureusement, car ça permet d'égayer un film qu'on ne saurait trop catégoriser sinon que de le mettre tout en bas, là où finissent tous les pseudo-films de son acabit, dans la fosse à purin intello-bobo prétentieuse et inepte.

Eva Green ne saurait être réduite à ses atouts physiques, bien que paradoxalement elle le soit en dépit de la meilleure volonté du monde : son beau visage et ses traits sont si charmants qu'ils en deviennent apaisants, peu importe ce qu'elle joue ou tente de jouer, on s'en fout ce qu'elle joue.

Ce que j'en suis réduit à écrire pour justifier un 2 au lieu d'un 1 ! mais Eva le mérite, y compris dans tous ses films qui ne méritent même pas 1... parce qu'elle le vaut bien.

A l'autre bout, il y a cette andouille de McGregor qui nous désole même s'il est gentil le McGregor, il est gentil !

Quant au reste... j'ai juste envie de résumer cette pandémie de l'ablation des sens par un "putain, c'est quoi cette merde encore ?". Revoyons le script : crise de larmes, perte de l'odorat ; crise de rage, perte de l'audition ; explosion de joie, perte de...

Oui, un producteur, des producteurs ont "produit" cette connerie sirupeuse avec la voix off d'Eva qui débite de temps à autre des niaiseries et autres phrases creuses : on dirait une poésie d'un chiard de CE2 alors qu'il vous tend son "oeuvre", un infâme gribouillis en l'occurrence.

Pour un nain, ce n'est pas bien grave ; pour un film, c'est pitoyable.
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews