Paramount Classics | Release Date: October 22, 2004
8.8
USER SCORE
Universal acclaim based on 342 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
309
Mixed:
29
Negative:
4
Watch Now
Stream On
Stream On
Stream On
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
4
TimHJun 29, 2009
If you've seen any episode of Serling's Twilight Zone, you've already seen The Machinist.
1 of 3 users found this helpful
5
ianandsafinaMay 19, 2013
Brad Anderson's "The Machinist" had a lot of hype but ultimately left us feeling underwhelmed. From the first twenty minutes, the film continued in a predictable manner. With a main character who was frankly clueless and showed absolutely noBrad Anderson's "The Machinist" had a lot of hype but ultimately left us feeling underwhelmed. From the first twenty minutes, the film continued in a predictable manner. With a main character who was frankly clueless and showed absolutely no prior thought behind his actions, it made me feel uncomfortable to watch him try to figure out the mystery that unfolded. Although the end of the movie wasn't necessarily unexpected, it wasn't surprising, and almost came out of the blue. This film wound up being a desperate attempt at the avant-garde, and didn't really work as well as it could have. Expand
0 of 3 users found this helpful03
All this user's reviews
5
BroyaxJan 9, 2017
Ouvrier insomniaque qui perd la boule ou complot machiavélique ?... Le film laisse planer et entretient le doute tout du long et jusqu'à la fin, jusqu'à la révélation finale à la manière d'un Memento mais dans l'ordre cette fois-ci. LaOuvrier insomniaque qui perd la boule ou complot machiavélique ?... Le film laisse planer et entretient le doute tout du long et jusqu'à la fin, jusqu'à la révélation finale à la manière d'un Memento mais dans l'ordre cette fois-ci. La paranoïa grandissante du personnage se reflète dans son environnement glauque, sa banlieue industrielle, son boulot de forçat, ses questions sans réponse, ses post-it énigmatiques sur le frigo...

Le réalisateur qui livre une mise en scène très appliquée se laisse même aller à désaturer les couleurs de façon exagérée : tout y est terne et presque gris, sauf cette voiture rouge vif... Hélas, cette fin est finalement... très convenue et se regarde le nombril dans une leçon moralisatrice à la fois facile et simpliste.

Chapeau bas à Christian Bale qui ressemble à un rescapé d'un camp de la mort : une approche du rôle inutile et déraisonnable mais certainement très impressionnante, effrayante même. Il n'avait pas besoin de ça pour se donner une crédibilité puisqu'il l'a naturellement, le talent !

The Machinist est comme trop souvent dans ce genre de film à révélation et ambiance, très lent, ce qui accroît encore davantage l'attente du spectateur quant au dénouement : un couteau à double tranchant dans le cas qui nous occupe mais bien que sans éclat, il faut reconnaître que le scénario tient globalement bien la route, au moins logiquement.

Un concept donc intéressant, un Christian Bale habité mais qui ne suffisent pas à nous sortir de notre léthargie : nous aussi, on a envie de dormir, en fait.
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews