Warner Bros. Pictures | Release Date: August 7, 1992
8.4
USER SCORE
Universal acclaim based on 165 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
148
Mixed:
12
Negative:
5
WATCH NOW
Stream On
Stream On
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
3
BroyaxDec 29, 2016
Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman, Richard Harris... voilà les vieux dirigés par Papy Clint lui-même sous le prétexte du western "crépusculaire" dans lequel erre une vieille baderne, ordure à ses heures et temps perdus... à ceClint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman, Richard Harris... voilà les vieux dirigés par Papy Clint lui-même sous le prétexte du western "crépusculaire" dans lequel erre une vieille baderne, ordure à ses heures et temps perdus... à ce qu'il paraît !

Pendant tout le film, on nous ressasse les "exploits" et autres horreurs du boucher "William Munny" comme s'il s'agissait de Dark Vador en personne et pourtant difficile d'y croire lorsqu'on voit l'échalas plus très loin de l'hospice. Carrément à la masse pour ne pas dire complètement à l'ouest, Clint abuse de son personnage limite handicapé sénile, quitte à en faire une caricature plus moins involontaire.

Puis, officiant comme une campagne de recrutement pour la NRA, Papy fait le ménage tout-à-coup comme s'il venait de récupérer son taux de glucose (un Mars et ça repart), le tout très premier degré dans sa vengeance froide et se donnant comme toujours le beau rôle, même s'il paraît qu'il est le pire des affreux salopards que la terre ait jamais porté... et il se permet de faire passer le shérif (un peu brusque certes) pour l'anté-christ lui-même.

Non, vraiment, ça ne tient pas debout, ni dans sa narration ni dans son traitement. Le film se traîne d'ailleurs un peu trop et radote comme un vieux con. Et si second degré il y a , il se borne à quelques clins d'oeil lourdauds destinés à faire mousser encore davantage notre inspecteur Harry Munny.

Cela n'empêche pas totalement le film de faire illusion un certain temps de par sa mise en scène soignée malgré (ou grâce à) la parade permanente de Papy Clint (arrête de parader comme ça, je vais finir par avoir peur !) et l'excellente prestation de Gene Hackman, décidément un sacré acteur qui tire très souvent les marrons du feu.

Impitoyable se révèle donc une coquille bien vide cannibalisée par l'immense ego de l'acteur qui a vidé de leur substance toutes les tentatives de raconter une histoire.
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews