Immunity - Jon Hopkins
User Score
8.3

Universal acclaim- based on 38 Ratings

User score distribution:
  1. Positive: 35 out of 38
  2. Negative: 0 out of 38

Review this album

  1. Your Score
    0 out of 10
    Rate this:
    • 10
    • 9
    • 8
    • 7
    • 6
    • 5
    • 4
    • 3
    • 2
    • 1
    • 0
    • 0
  1. Submit
  2. Check Spelling
  1. Mar 11, 2015
    8
    Qu'est ce qui pourrait arriver à un jeune homme qui, après avoir accompli une formation classique dans le prestigieux Royal College of Music, découvre qu'il peut transférer son talent sur de la musique électronique pratiquement dénuée de tout instrument conventionnel ? Immunity, 4 albums studio de l'anglais Jon Hopkins, transcende son genre. C'est un album aux multiples facettes, mixant àQu'est ce qui pourrait arriver à un jeune homme qui, après avoir accompli une formation classique dans le prestigieux Royal College of Music, découvre qu'il peut transférer son talent sur de la musique électronique pratiquement dénuée de tout instrument conventionnel ? Immunity, 4 albums studio de l'anglais Jon Hopkins, transcende son genre. C'est un album aux multiples facettes, mixant à la fois le techno, ambiant, électro tout en ajoutant des touches de basses non pas s'en rappeler les premières expérimentations dubstep. L'efficacité de l'album est surtout retenue par l'arrangement et l'influence classique que Hopkins a reçue lors de son apprentissage académique. Il va de l'avant avec décompositions entachées de vécu, tirant consciemment l'auditeur dans tous les racoins de ses 8 chansons. Un album qui fait voyager et qui part sa grande authenticité, vie par lui-même.Contrairement à son dernier album Inside, Immunity offre une alternative intéressante aux amateurs d'électronique. Au lieu de sauter les chansons pour découvrir ce que l'album réserve, Immunity offre 8 mondes pratiquement indépendantsles uns des autres. Il va s'en dire que les 8 chansons sont méticuleusement retravaillées pour ne pas donner la mauvaise impression du déjà entendue. L'ironie dans l'œuvre est que l'album forme une entité parfaitement cohérente et bien axée sur l'influence que Hopkins offrent à ses chansons et non le contraire. Le procédé de composition est semblable à n'importe quelle composition électronique. La grande puissance de l'album réside dans l'orchestration des différents éléments présentés. Il est surprenant de bouger la tête sur des rythmes flirtant avec les 600 beats per minutes, pour ensuite se retrouver presque bouleversé par des pièces cosmiques, planantes et extrêmement espacées. L'amalgame des sonorités utilisées est génial. Hopkins n'utilise aucun échantillon reconnaissable (mis à part le rythme de piano du film 28 jours plus tard de Danny Boyle sur Form By firelight), et jouer régulièrement avec le tempo de ses chansons presque toutes guidées par des lignes de basses audacieuses et assumées. Immunity ne ressemble à rien. Il est difficile d'associer son son à ce qui a déjà été fait. C'est du Hopkins, voilà tout. Expand
  2. chr
    Aug 16, 2014
    10
    A revelation to hear and especially see (performing live) Mr. Hopkins dance with his fingers on those Kaoss Pads painting landscapes of not obvious, precise but not tidy, classical driven and sometimes stuttering (in the out most positive way) beats. The summer of 2013 was absolutely a non-stop Immunity-time for me.
  3. Feb 3, 2014
    8
    The later tracks may suffer a little from the lack of character and cohesion but nevertheless, Immunity is a touching, exciting and truly adventurous album of sonic wonder. An album like this can truly prove the power and significance to electronic music.
  4. Jun 11, 2013
    10
    This is the best electronic album of the year. My favorite this year along with the National is fantastic from the opening track to the end. Jon Hopkins is vastly underrated and this album is a great example of that.
  5. Jun 7, 2013
    9
    Beautifully paced album. Jon Hopkins has built intricate, pulsating, but not overbearing, multiple layers for new discoveries with each listen. Becoming immersed in this album is effortless and satisfying.
Metascore
82

Universal acclaim - based on 26 Critics

Critic score distribution:
  1. Positive: 25 out of 26
  2. Negative: 0 out of 26
  1. Jul 18, 2013
    80
    If you don’t drift off too early, though, it all resolves, making for a sonically rich and delicately nuanced album.
  2. 80
    The first four songs are striking, stirringly beautiful techno numbers.... The album’s second half emphasizes ambience and texture, making for songs that are slow, contemplative and nourishing.
  3. All in all, Hopkins’ roadmap is splendidly plotted, taking the right amount of time to deliver you to your destination and showing you the detours you didn’t even know you wanted to see.