User Score
9.2

Universal acclaim- based on 1121 Ratings

User score distribution:
Buy Now
Buy on

Review this game

  1. Your Score
    0 out of 10
    Rate this:
    • 10
    • 9
    • 8
    • 7
    • 6
    • 5
    • 4
    • 3
    • 2
    • 1
    • 0
    • 0
  1. Submit
  2. Check Spelling
  1. Apr 9, 2018
    0
    Je me rappelle y avoir joué à l'époque mais pas beaucoup... il faut dire que j'étais encore sur les Fallout (surtout le 2) sorti un an avant et qu'à côté, ce Torment m'est apparu assez vite comme un tourment que j'ai rapidement remisé à la remise.

    Or, il se trouve que bien souvent la première impression est la bonne -et qu'elle le reste même quand on y revient. Heureusement, pour y
    Je me rappelle y avoir joué à l'époque mais pas beaucoup... il faut dire que j'étais encore sur les Fallout (surtout le 2) sorti un an avant et qu'à côté, ce Torment m'est apparu assez vite comme un tourment que j'ai rapidement remisé à la remise.

    Or, il se trouve que bien souvent la première impression est la bonne -et qu'elle le reste même quand on y revient. Heureusement, pour y revenir, j'ai toujours ma config sous Windows XP avec le dual core, car Torment ne marche pas sous Windows 7. Et en plus, il n'aime pas ma 6770 puisque l'accélération 3D produit des artéfacts épouvantables ; qu'à cela ne tienne, je joue sans accélération et supporte les dégradés tramés -affreux- d'un jeu qui de toute façon... supporte mal le poids des ans.

    Premier constat, il s'agit d'un monde bizarre et certainement dépaysant, souvent bavard : on est plongé dans une "drôle" d'ambiance avec plus de questions que de réponses mais on se retrouve invariablement comme le héros amnésique, c'est-à-dire complètement paumé. Le fait qu'on soit... soit-disant "immortel" -mais qu'on meurt quand même pour ressusciter à des endroits précis- n'est pas vraiment un avantage : entre ça et le chargement de la sauvegarde précédente, je vois pas la différence ni l'intérêt, surtout qu'on peut évidemment sauver quand on veut !

    Le nombre élevé de dialogues ne nous épargne pas les combats, décidément très nombreux : pour un jeu aussi bavard, c'est quand même ballot. En fait, rapidement, tout le monde veut vous tuer ou presque. Et si on ne veut pas vous tuer, on vous demande d'aller dans des endroits où des créatures veulent vous tuer, pas parlementer ni palabrer.

    Ainsi, expérimenter ce jeu et le comparer avec sa suite spirituelle -ou plutôt son vague héritier en fait- que constitue l'excellent Torment Tides of Numénéra est particulièrement cruel pour Planescape Torment : le monde de Tides of Numénéra est non seulement aussi dépaysant -sinon plus- mais aussi très bien expliqué et ne nous impose qu'un dixième de tous ces combats pourris obligatoires. Et encore !

    En outre, le Numénéra jouit d'un excellent système au tour par tour au lieu du temps réel pausé assez foireux de Planescape Torment dont l'interface générale est d'ailleurs assez mal foutue. Les déplacements et la carte sont particulièrement laborieux, de même que les quêtes elles-mêmes dont une bonne partie sont du pur Fedex plus ou moins déguisé.

    On tombe également sur des bugs assez édifiants comme cette taverne que je visite une première fois pour y revenir quelque temps plus tard... Diantre, tous les clients m'attaquent alors à vue sans sommation... et sans explication ! putain, le jeu bavard ne veut plus me parler, il veut juste me zigouiller en fait.

    Tout cela fait... qu'en fait, il n'y a pas grand-chose à tirer de ce Torment, rien pour ainsi dire : la lourdeur omniprésente de l'interface, le monde abscons, l'histoire peu motivante, le bavardage inutile et les combats incessants ont raison de n'importe qui. Si vous voulez faire un Torment, ne vous trompez pas, faites celui d'Inxile Entertainment, délicieusement rétro mais pas trop et beaucoup plus, immensément plus intéressant et fascinant.
    Expand
Metascore
91

Universal acclaim - based on 22 Critic Reviews

Critic score distribution:
  1. Positive: 22 out of 22
  2. Mixed: 0 out of 22
  3. Negative: 0 out of 22
  1. Yet another astounding title out the doors of the Black Isle factory.
  2. 100
    Torment boasts a thoroughly enjoyable story line, and I can pretty much guarantee you won't be guessing how it all ends up with any degree of accuracy. This game has very few weaknesses, and predictability is certainly not one of them!
  3. 90
    Torment's graphics and sound are paradise. Gorgeous, hand-drawn backgrounds look sumptuous, even if they're overcome with dark, moody, colors.