Universal Pictures | Release Date: February 4, 1983
5.0
USER SCORE
Mixed or average reviews based on 123 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
62
Mixed:
14
Negative:
47
Watch Now
Buy On
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
0
FortifierJan 25, 2017
What the hell is this crap?!

I get it; the film is portraying a strong and important message of the dangers and perversions of mass media as well as the corrupt perversions of humanity, but you really don't need to show explicit hardcore
What the hell is this crap?!

I get it; the film is portraying a strong and important message of the dangers and perversions of mass media as well as the corrupt perversions of humanity, but you really don't need to show explicit hardcore pornography and straight-up torture half the time just to get the point across!

What sickens me even more is that people actually find this film enjoyable! What is wrong with you people?!
Expand
1 of 5 users found this helpful14
All this user's reviews
1
BroyaxJun 6, 2018
C'est la période Kro par pack de 6 de David Kronenberg, affectueusement surnommé le Kronenbourg du cinéma de série B parce qu'il en faisait des tonnes à l'époque et qu'il s'est (heureusement) quelque assagi par la suite. Bref, il en faisaitC'est la période Kro par pack de 6 de David Kronenberg, affectueusement surnommé le Kronenbourg du cinéma de série B parce qu'il en faisait des tonnes à l'époque et qu'il s'est (heureusement) quelque assagi par la suite. Bref, il en faisait Kro.

Cela dit, Videokrome, Videodrome pardon est à même de flatter les fanas de gore et d'effets bien crades de ce cinéma de genre entre le fantastique et le bizarre, le glauque et le surréalisme avec un James Woods déjà très convaincant à ses débuts. Ce qui est sûr, c'est que David n'aime pas la télé et encore moins les magnétoscopes. A moins qu'il n'ait pas compris le mode d'emploi : David, les cassettes, on ne les met pas dans le bide et la tête, on ne la met pas dans la télé.

Mais je crois qu'il n'a toujours pas réussi -à cette époque du moins- à se sortir la tête du fond du cul, d'où ce salmigondis peu ragoûtant en guise de film, incohérent, complètement taré et de bien mauvais goût. Ce bordel ambulant est du reste assez court, ce qui constitue une qualité certaine. Mais même après plusieurs bières, je n'ai pas trouvé ça drôle, y compris au 5ème degré.
Expand
0 of 1 users found this helpful01
All this user's reviews