Paramount Pictures | Release Date: June 27, 1990
5.2
USER SCORE
Mixed or average reviews based on 50 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
18
Mixed:
16
Negative:
16
WATCH NOW
Stream On
Stream On
Stream On
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
7
SpangleSep 26, 2015
The long-awaited sequel to Top Gun has apparently already been made; it is titled "Days of Thunder". Essentially, Pete "Maverick" Mitchell has become Cole Trickle and a NASCAR driver. That is honestly the only difference between the twoThe long-awaited sequel to Top Gun has apparently already been made; it is titled "Days of Thunder". Essentially, Pete "Maverick" Mitchell has become Cole Trickle and a NASCAR driver. That is honestly the only difference between the two films. As such, this one is incredibly enjoyable. The racing scenes are intense and very well done. The characters, much like Top Gun, are enjoyable and though quite generic, they are pretty well put together. But, sure, the similarities to Top Gun do hurt it because they did just take the same plotlines and re-do them, but since Top Gun is absolutely hysterical and over-the-top enjoyable, so is Days of Thunder. Plus, even as a non-NASCAR fan, I truly believe it was a great portrayal of racing and racers. For that, Days of Thunder is nowhere near as bad as many say it is, rather it is a very good popcorn flick that entertains in spades. Expand
1 of 2 users found this helpful11
All this user's reviews
10
EriM.Jun 7, 2007
If you're a NASCAR fan it may just be the best movie you've ever seen.
0 of 0 users found this helpful
3
BroyaxJan 2, 2017
Faire un film sur le Nascar (le naze-car) c'est déjà partir avec un handicap lourd, car qu'est-ce que le Nascar sinon qu'une bande de bourrins qui tournent en rond comme des cons sur des "circuits" dessinés par des enfants en maternelle ?Faire un film sur le Nascar (le naze-car) c'est déjà partir avec un handicap lourd, car qu'est-ce que le Nascar sinon qu'une bande de bourrins qui tournent en rond comme des cons sur des "circuits" dessinés par des enfants en maternelle ?

Cela dit, loin de l'idée d'arrondir les angles, Jours de tonnerre en rajoute des couches bien épaisses dans la caricature (involontaire ?...) du sport des beaufs amerlocains et en fait un Topgun avec des bagnoles et bien sûr le même petit con, très à l'aise dans son rôle de petit con, le petit Tom Croûte !

Insupportable fanfaron et en même temps un vrai cave qui ne sait même pas ce que sous-virage ou survirage veulent dire (sic ! je n'invente rien) tandis que les courses sont (heureusement poour une fois) réduites à ce qui en fait l'intérêt (?) à savoir les carambolages des débiles dans de grands panaches de fumée (Topgun, tu vois ?).

En fait, seuls Michael Rooker et Robert Duvall sortent leur épingle de ce jeu de dupes, les seuls à avoir compris la bouffonnerie non assumée du film, les seuls à l'exploiter assez subtilement à l'insu des scénaristes et du réalisateur lui-même, Tony Scott, qui délivre tout de même une mise en scène assez dynamique pour nous maintenir éveillés.

Ce qui n'empêche pas naturellement le passage obligé à la guimauve obligatoire, l'amourette pathétique entre Crouze et Kidman, parce qu'il fallait bien une présence féminine dans ce monde de beaufs... sans mentionner la période de "doute" après l'accident, le passage de témoin du "pilaute" vétéran au jeune con, puis le doute du jeune con -le héros pardon !- qui retrouve ensuite son "héroïsme" tandis qu'il met pied dedans en criant "hihaaa" et fonce à travers le rideau de fumée du crash.

Et la musique dans tout ce fourbis, mes aïeux ! de la bouillie des années 80 signée Hans Zimmer ! je dis : meeerde.

On a donc quelques crashs et quelques répliques comme "la poussette..." et "je le fous dans le mur direct". Involontairement ou pas, le film a raté sa vocation de comédie satirique, seule voie de sortie négociable pour se rétamer dans le premier degré au ras du bitume.
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews