United Artists | Release Date: July 30, 1952
8.4
USER SCORE
Universal acclaim based on 77 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
70
Mixed:
6
Negative:
1
Watch Now
Stream On
Buy on
Stream On
Stream On
Stream On
Stream On
Expand
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
6
CodyZamboniOct 12, 2019
Classic oater, whose primary strength is character, not action. Gary Cooper's best performance as a man torn between duty and happiness, torn between doing what's right or taking the easy way out. Bonus fun : the tension mounts in real time
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews
6
BroyaxNov 29, 2018
D'habitude, les westerns de cette époque, on s'en approche avec précaution et on les regarde avec parcimonie : ils en effet tendance (à moins que ce ne soit un don, qui sait...) à vous assommer en moins d'un quart d'heure, voire beaucoupD'habitude, les westerns de cette époque, on s'en approche avec précaution et on les regarde avec parcimonie : ils en effet tendance (à moins que ce ne soit un don, qui sait...) à vous assommer en moins d'un quart d'heure, voire beaucoup moins pour les pires. Puis, vous dormez du sommeil du juste comme une masse.

Mais John Wayne n'est pas là, ceci expliquant cela sans doute. C'est le gars Gary Cooper qui s'y colle. Ainsi qu'une blonde aux traits si délicats, au port altier et à la silhouette si gracieuse que je n'ai pas percuté tout de suite... oui, c'est Grace ! ("Graisse" en anglais mais ça ne lui va pas, je préfère Grâce).

Donc, voici que le machin en noir et blanc et en quatre tiers démarre quasiment sur les chapeaux de roue : un truand que notre Gary "marshal" a mis en taule, a été relâché et arrive par le train de midi pétante (SNCF, c'est possible...) attendu par trois de ses sbires malfaisants dont on reconnaît l'un à ses traits acérés et son regard cruel : Lee Van Cleef !

Des plans à intervalles plus ou moins réguliers sur l'horloge nous rappellent que les quatre vilains seront en ville dans un peu plus d'une heure. Cependant, les rats quittent le navire, les collègues ont piscine et même Grace lâche ce mari décidément suicidaire...

Le film n'est pas trop long et sait entretenir la tension (et l'attention) même si ça blablate beaucoup et même si la bagarre avec Lloyd Bridges est grotesque... Mais du coup, lorsque le tchou-tchou arrive enfin, on reste sur notre faim et notablement déçu par la fin : peu vraisemblable, un peu expédiée et mal **** pour tout dire.

Mais pour un western de cette époque, ce n'est clairement pas si mal... malgré la musique qui ressasse cet air casse-burnes et cette chansonnette de merde (en français dans la VF !).
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews