Saban Films | Release Date: March 29, 2019
4.9
USER SCORE
Mixed or average reviews based on 21 Ratings
USER RATING DISTRIBUTION
Positive:
7
Mixed:
8
Negative:
6
Watch Now
Stream On
Review this movie
VOTE NOW
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Check box if your review contains spoilers 0 characters (5000 max)
0
SturmhardtApr 7, 2019
Such a boring movie. Incredibly little happens here. Even the end is anticlimactic.
2 of 4 users found this helpful22
All this user's reviews
1
BroyaxDec 6, 2020
Un film issu du mouvement « me too » dans lequel une ex-femme battue s’en va aider d’autres femmes battues en corrigeant sévèrement les maris indélicats et mal élevés : une justicière féministe en somme !

L’idée et les intentions sont
Un film issu du mouvement « me too » dans lequel une ex-femme battue s’en va aider d’autres femmes battues en corrigeant sévèrement les maris indélicats et mal élevés : une justicière féministe en somme !

L’idée et les intentions sont louables et Olivia Wilde porte brillamment l’étendard et le rôle alors que son personnage n’en a d’ailleurs pas encore fini avec son ex-mari violent et taré, lequel ne perd rien pour attendre… bien au contraire.

Hélas, le film est très lent et décousu et ressemble davantage à un documentaire mal fichu qu’à un vrai film, fût-il de vengeances féminines… avec tous les poncifs que cela peut comporter, bien entendu. En vérité, le scénario est ici inexistant ou réduit à sa plus simple expression et d’autres films relevant du même thème sont infiniment plus intéressants que ce machin-là, poussif et lourdingue.

De fait, le film porte bien mal son nom, car le niveau de vigilance du spectateur est au plus bas… du début à la fin.
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews
1
Mauro_LanariNov 29, 2020
(Mauro Lanari)
Violence against women and minors dealt with under the law of retaliation, yet two wrongs don't make a right. Olivia Wilde becomes the Charles Bronson of private justice: when feminism takes the worst of masculinity (like in
(Mauro Lanari)
Violence against women and minors dealt with under the law of retaliation, yet two wrongs don't make a right. Olivia Wilde becomes the Charles Bronson of private justice: when feminism takes the worst of masculinity (like in "G.I. Jane," Ridley Scott 1997). In addition, filicide is always the responsibility of both parents.
Expand
0 of 0 users found this helpful00
All this user's reviews